Fermer

Merci de saisir vos codes d'accès...

  Se connecter
Pseudo
Mot de passe
  (Oublié votre pseudo ou mot de passe ?)

Si vous n'avez pas de codes d'accès, inscrivez-vous ! C'est gratuit et rapide.

S'inscrire

Coup de foudre à l’hacienda (Fabrice Erre-2012)

Commentaires

Edouard

22

6653

 

Commentaire | Version: 1 | Dernière modification:

On connaît tous Zorro, l’homme qui signe son nom à la pointe de l’épée. Eh bien, savez-vous que Zorro a aussi un cœur et qu’il peut tomber amoureux comme le plus commun des mortels, qu’il est d’ailleurs sous l’identité de Don Diego. Malheureusement, Don Diego n’a pas une once de charme pour celle dont il veut ravir le cœur, la très belle Sexoualidad – tout un programme -, la fille du nouveau gouverneur Don Elgentillo.
Voilà une bonne BD destinée à tous les âges, et qui ne se prend pas du tout au sérieux. En l’ouvrant, on peut se demander dans quel monde on va atterrir, et on est heureusement surpris. C’est une bande dessinée qui fait du bien au moral et aux mandibules, et elle dépoussière volontiers un mythe dont la tenue est sans doute rongée justement par les mites, depuis le temps que la série est en rediffusion sur France 3 sans subir un quelconque lifting.
Ici, ce n’est pas un lifting, c’est carrément un ravalement de façade. Don Diego courageux ? Non, c’est en fait un timide écrasé par sa double personnalité qu’il ne parvient pas à maîtriser. Garcia un soldat gentil et brave ? Sa bravoure se trouve aux piliers de la taverne du coin qu’il ne quitte jamais… Il n’y a que Bernardo qui demeure muet mais ses mouvements de bras donnent le tournis au lecteur le plus attentif.
Point de sérieux ici. Cependant ce n’est pas de l’humour lourd qui accumule les poncifs. Les auteurs font dans la finesse, et même s’ils ne peuvent se passer de certaines scènes d’épées, ils introduisent de la nouveauté, à de nombreuses reprises, et c’est réjouissant.
A la fin de ce premier tome, Zorro – est-ce bien lui d’ailleurs ? – nous promet de revenir pour de nouvelles aventures. On les attend avec impatience. Allez, vite la suite !!

Un coup de pouce pour ce texte ?
0

< Retour au CritiScope | Retour au TOP