Fermer

Merci de saisir vos codes d'accès...

  Se connecter
Pseudo
Mot de passe
  (Oublié votre pseudo ou mot de passe ?)

Si vous n'avez pas de codes d'accès, inscrivez-vous ! C'est gratuit et rapide.

S'inscrire

JoBill

Tokyo année zéro (David Peace) Tokyo année zéro (David Peace)

 

 

 

 Caractéristiques
Emotions
Drôle 1.0 
 
Emouvant 3.0 
 
Palpitant 3.0 
 
Effrayant 0.0 
 
Écœurant 1.0 
 
Érotique 0.0 
 
Sensations
Plaisant 5.0 
 
Captivant 5.0 
 
Agaçant 0.0 
 
Déstabilisant 1.0 
 
Touchant 1.0 
 
Enjeux culturels
Incontournable 4.0 
 
Original 4.0 
 
Imaginatif 2.0 
 
Artistique 4.0 
 
Militant 0.0 
 
Commercial 0.0 
 
 Évaluations
MOYENNE
MOYENNE 7.0 
 
× 1.0
Goût personnel
Goût personnel 7.0 
 
× 1.0 
Histoire / propos
Histoire / propos 7.0 
 
× 1.0 
Sujet    
Histoire    
Personnages    
Raisonnement    
Documentation    
Style
Style 7.0 
 
× 1.0 
Originalité    
Écriture    
Dramaturgie    
Structure    
Style/contenu    
Traduction    
Sens/contenu
Sens/contenu 7.0 
 
× 1.0 
Titre    
Intentions    
Discours    
Démarche artistique    
Genre    
 Mini-sondage
Âges concernés
16 à 100 ans
Pour qui ?
Pour tous
Combien de fois ?
1 fois
Pourquoi ?
L'auteur, Le sujet / l'histoire
Par qui ?
Infos/actus
J'y pense ?
Un peu
 Commentaire

Statut : Commentaire
Version : 3 | Dernière modif : 2009/12/21 09:56:02 GMT+0200

Pourquoi diable s'échiner à courir après les auteurs de quelques crimes alors que la mort est partout autour de vous, alors que les hommes ne sont plus que des ersatz d'humains, chacun choisissant de se rapprocher d'une race animale par mimétisme en espérant ainsi pouvoir mieux survivre dans une jungle urbaine naissante.
On se gratte et on se retrouve couvert de poussière une fois ce livre refermé, l'âme sombre, mais on suit volontiers le héros dans ce japon dévasté. L'intrigue est savamment diluée tout au long des pérégrinations du personnage principal qui nous amènera face à quelques scènes assez rudes.
Le lecteur est un pion dans les mains de l'écrivain : on se rapproche émotionnellement du héros sans vraiment jamais réussir à l'adopter totalement face à certains de ses actes.
A l'instar de certains films, j'ai eu envie de lire à nouveau ce livre, aussitôt que la chute m'en a été dévoilée dans les dernières pages. La fin vous fera en effet apparaître le livre sous une toute nouvelle perspective qui pourra vous inciter facilement à vous y replonger... en adoptant une lecture "Lynch'ienne"

 Plus / moins