Fermer

Merci de saisir vos codes d'accès...

  Se connecter
Pseudo
Mot de passe
  (Oublié votre pseudo ou mot de passe ?)

Si vous n'avez pas de codes d'accès, inscrivez-vous ! C'est gratuit et rapide.

S'inscrire

JoBill

Le village aux huit tombes (Seishi Yokomizo) Le village aux huit tombes (Seishi Yokomizo)

 

 

 

 Caractéristiques
Emotions
Drôle 0.0 
 
Emouvant 2.0 
 
Palpitant 5.0 
 
Effrayant 0.0 
 
Écœurant 0.0 
 
Érotique 0.0 
 
Sensations
Plaisant 3.0 
 
Captivant 3.0 
 
Agaçant 0.0 
 
Déstabilisant 0.0 
 
Touchant 0.0 
 
Enjeux culturels
Incontournable 2.0 
 
Original 1.0 
 
Imaginatif 1.0 
 
Artistique 1.0 
 
Militant 0.0 
 
Commercial 0.0 
 
 Évaluations
MOYENNE
MOYENNE 4.1 
 
× 1.0
Goût personnel
Goût personnel 5.0 
 
× 1.0 
Histoire / propos
Histoire / propos 4.0 
 
× 1.0 
Sujet    
Histoire    
Personnages    
Raisonnement    
Documentation    
Style
Style 4.0 
 
× 1.0 
Originalité    
Écriture    
Dramaturgie    
Structure    
Style/contenu    
Traduction    
Sens/contenu
Sens/contenu 3.2 
 
× 1.0 
Titre  2.0
 
 
Intentions  3.0
 
 
Discours  3.0
 
 
Démarche artistique  4.0
 
 
Genre  4.0
 
 
 Mini-sondage
Âges concernés
12 à 100 ans
Pour qui ?
Pour tous
Combien de fois ?
1 fois
Pourquoi ?
L'auteur
Par qui ?
Infos/actus
J'y pense ?
Pas du tout
 Commentaire

Statut : Commentaire
Version : 1 | Dernière modif : 2009/12/21 10:09:01 GMT+0200

Il est difficile de se plonger dans un roman policier dans lequel on a toujours pied!
Pendant toute la première moitié de l'histoire, le personnage principal subit les événements sans vraiment y réagir, ni même émettre une quelconque pensée critique. Le lecteur se voit donc condamné à attendre que ce dernier veuille bien commencer à avoir une attitude pro-active, éclaircissant des faits sur lesquels on peut alors enfin gamberger.
Cela m'a gentiment remémoré les Agatha Christie et autre Conan Doyle de mon enfance. Non pas qu'il s'agisse là de mauvaises références, mais le style très léger et la structure classique me font penser que ce livre est plutôt destiné à de jeunes lecteurs. Tous les éléments y sont réunis: légendes, cartes mystérieuses, trésors... afin d'essayer d'exacerber la curiosité du lecteur, l'auteur poussant le vice jusqu'à ouvertement citer "l'île au trésor" par l'intermédiaire de son personnage principal.
Le cadre rural est sous-exploité et semble n'être qu'un prétexte pour rapidement mettre en présence un ensemble hétéroclite de personnages. Cela m'a fait penser au style des films noirs du début du siècle dernier, ou chaque plan n'était là que pour un peu faire avancer l'histoire sans vraiment chercher à y approfondir les personnages qui pouvaient y apparaître: on donne un fait, et puis là un autre et ainsi vogue le mystère...
... Ce n'est pas désagréable, mais il s'agit là de policier à grosses ficelles dans un style très épuré qui s'ingère ma foi très vite, à lire tout en avalant des fraises Tagada... vous savez celles qui vous laissent l'extrémité des doigts rouge une fois le paquet terminé...

 Plus / moins