Fermer

Merci de saisir vos codes d'accès...

  Se connecter
Pseudo
Mot de passe
  (Oublié votre pseudo ou mot de passe ?)

Si vous n'avez pas de codes d'accès, inscrivez-vous ! C'est gratuit et rapide.

S'inscrire

Edouard

Little Jones (Eric Henninot-2010) Little Jones (Eric Henninot-2010)

 

 

 

 Caractéristiques
Emotions
Drôle 7.0 
 
Emouvant 8.0 
 
Impressionnant 8.0 
 
Palpitant 9.0 
 
Effrayant 5.0 
 
Écœurant 0.0 
 
Érotique 0.0 
 
Sensations
Plaisant 8.0 
 
Captivant 10.0 
 
Agaçant 0.0 
 
Déstabilisant 5.0 
 
Touchant 7.0 
 
Enjeux culturels
Incontournable 10.0 
 
Original 10.0 
 
Imaginatif 9.0 
 
Artistique 6.0 
 
Militant 5.0 
 
Commercial 5.0 
 
 Évaluations
MOYENNE
MOYENNE 8.8 
 
× 1.0
Goût personnel
Goût personnel 8.0 
 
× 1.0 
Scénario
Scénario 8.0 
 
× 1.0 
Sujet    
Histoire    
Narration    
Personnages    
Dialogues/textes    
Documentation    
Dessin
Dessin 9.0 
 
× 1.0 
Style    
Découpage    
Décors    
Colorisation    
Style/contenu    
Sens/contenu
Sens/contenu 10.0 
 
× 1.0 
Titre    
Intentions    
Discours    
Démarche artistique    
Genre    
 Mini-sondage
Âges concernés
12 à 90 ans
Pour qui ?
Pour tous
Combien de fois ?
2 fois
Pourquoi ?
Les auteurs, Le sujet / l'histoire, La série
Par qui ?
Infos/actus
J'y pense ?
Moyennement
Quelle attente ?
Oui, quelques attentes
Comme prévu ?
Comme prévu
 Commentaire

Statut : Commentaire
Version : 1 | Dernière modif : 2010/10/31 22:05:12 GMT+0100

Souvenez-vous du tome 13 de XIII, the XIII mystery – l’enquête, sorte de carnets de notes où chacun des personnages de la série était noté et expliqué au travers de ses principaux faits, de ses principales actions. Le Major Jones en faisait bien sûr partie. Elle n’a pas toujours été major et a aussi vécu une jeunesse et une adolescence tumultueuses. C’est de sa jeunesse dont il s’agit là. Des années d’errance et de débrouillardise auprès de son frère Marcus, dont les liens avec les Black Panthers ne manquaient pas d’inquiéter la fillette. Recueillie pour un temps par le major Wittaker, elle va peu à peu se socialiser… Ce n’est cependant pas facile dans cette Amérique des années 60-70, encore marquée par la ségrégation raciale. Son ange gardien, le Major Wittaker en est un très bon exemple puisque lui, le Black, est amoureux d’une riche blanche…
S’intéresser aux personnages annexes, quoique souvent importants, de XIII est décidément une réussite. Pour le moment la décortication des passés de la Mangouste, d’Irina et de Little Jones sont un succès. Le duo d’auteurs Henninot – Yann a pondu une BD qui évidemment s’intéresse à la fillette, qui plus tard, sera très proche de XIII. Cependant, ils dépassent aussi le cadre de XIII pour faire une chronique sociale de l’Amérique, qui n’est pas vraiment un rêve, à cette époque, pour qui est noir et sans parents.
Un portrait de l’Amérique sans concession donc, et qui pourrait s’avérer insupportable tant elle est minée par la violence (on retrouve d’ailleurs des références à l’affaire Polanski et au meurtre de sa femme). Little Jones, par sa naïveté et son courage la rend plus lisible, et on est tout heureux de la retrouver ici et là, comme on était heureux de la retrouver dans les XIII originaux. Elle est une véritable bouffée d’air dans la lecture.
Un opus sur l’un des personnages clef très réussi grâce aussi aux dessins criant de réalisme et très agréables à regarder. Encore une bande dessinée à se procurer d’urgence par tout fan de la série ou d’histoire américaine. Little Jones, certes, mais gros succès !!

 Plus / moins

Version : 1 | Dernière modif : 2010/11/09 15:20:45 GMT+0100

Violence parfois insoutenable même si nécessaire

Spin off particulièrement réussi