Fermer

Merci de saisir vos codes d'accès...

  Se connecter
Pseudo
Mot de passe
  (Oublié votre pseudo ou mot de passe ?)

Si vous n'avez pas de codes d'accès, inscrivez-vous ! C'est gratuit et rapide.

S'inscrire

Edouard

Ministère de l'espace (Chris Weston-2005) Ministère de l'espace (Chris Weston-2005)

 

 

 

 Caractéristiques

 Évaluations

 Mini-sondage

 Commentaire

Statut : Commentaire
Version : 1 | Dernière modif : 2010/12/19 22:51:50 GMT+0200

Eté 1945. Les Allemands sont en pleine déroute et quittent promptement leurs ateliers militaires et tous leurs secrets et plans qui vont avec. Russes et Américains tentent de s’en emparer les premiers. Ils sont devancés par les Anglais qui n’hésitent pas à effacer toute trace de leur passage et emprisonner les savants allemands pour qu’ils travaillent pour eux. L’instigateur de ce plan est le général de brigade aérienne John Dashwood. Il tente de convaincre Churchill que leur pays pourrait gagner la guerre de l’espace et même envoyer des hommes sur la Lune et sur Mars. Il obtient ainsi tout crédit pour ce projet.
Les révisionnistes de bas étage n’inspirent que du mépris. Un révisionnisme de bande dessinée, innocent et artistique, n’a au contraire jamais fait de mal à personne. Et quand il est mené de main de maître, que le lecteur éloignant une seconde la BD de sa vue, se lance en lui-même un ‘c’est vrai que ça aurait pu arriver’, les auteurs ont gagné.
Ici, c’est l’issue de la Deuxième Guerre Mondiale qui est révisée à l’avantage de la perfide Albion vraiment perfide pour le coup. Ils piquent les secrets allemands au grand dam des Américains et des Russes qui voulaient se lancer dans une Guerre Froide… Au lieu de cela, ils sont relégués au rang de faire-valoir. Les Anglais sont maîtres de la situation, de la course aux armements, de la course vers l’Espace.
De l’humour, des clins d’œil sur l’actualité d’aujourd’hui, des dessins soignés et précis, et des personnages accrocheurs – quel salaud ce Dashwood !! -. Et un scénario qui tient la route en surfant sur plusieurs époques sans pour autant perdre le lecteur.
Tout est bon dans le cochon. On pourra désormais dire que tout est bon dans Ministère de l’Espace. Pour tous les fans d’uchronies et pour tous ceux qui imaginent que le monde serait meilleur si…

 Plus / moins