Fermer

Merci de saisir vos codes d'accès...

  Se connecter
Pseudo
Mot de passe
  (Oublié votre pseudo ou mot de passe ?)

Si vous n'avez pas de codes d'accès, inscrivez-vous ! C'est gratuit et rapide.

S'inscrire

Edouard

Les épées de verre (Laura Zuccheri-2011) Les épées de verre (Laura Zuccheri-2011)

 

 

 

 Caractéristiques

 Évaluations

 Mini-sondage

 Commentaire

Statut : Commentaire
Version : 1 | Dernière modif : 2011/06/05 22:44:01 GMT+0200

Epoque inconnue – Cité de Karelane. C‘est une cité profondément inégalitaire où quelques guerriers dirigent de main de fer des esclaves pour qu’ils construisent sans relâche des fortifications contre les inondations. C’est ici que Yama et Miklos arrivent. Ils sont à la recherche d’Orland, homme qui a tué le père de la jeune fille. Personne à Karelane n’ose parler de celui-ci, car c’est le chef impitoyable de la police locale. Personne, pas tout à fait. Un garçon nommé Ilango est prêt à lâcher quelques informations sur Orland. Ce que Yama ne sait pas, c’est qu’il est lui-même le fils d’Orland.
Une très belle bande dessinée que ‘Les épées de verre’, plus axée sur la description, pour ce deuxième tome que sur l’action. On s’attache ici beaucoup plus nettement sur les personnages que sont Yama, Ilango, la mère de celui-ci et Orland. On devine les rapports cachés, les liens qui les lient. Et la lecture y gagne en intensité.
La peinture de la cité de Karelane, ses rapports hiérarchiques impitoyables, est décrite avec grand soin par les auteurs qui nous font nous évader de notre siècle, sans toutefois le quitter vraiment si l’on en juge par les similitudes politiques qu’on y trouve. Les couleurs sont paradoxalement très claires dans ce scénario à la noirceur ambiante, et cela renforce le caractère poétique des dessins.
On attend le troisième tome avec une grande curiosité et une non moins grande impatience.

 Plus / moins