Fermer

Merci de saisir vos codes d'accès...

  Se connecter
Pseudo
Mot de passe
  (Oublié votre pseudo ou mot de passe ?)

Si vous n'avez pas de codes d'accès, inscrivez-vous ! C'est gratuit et rapide.

S'inscrire

Edouard

Le dossier Alfred H. (Philippe Berthet-2011) Le dossier Alfred H. (Philippe Berthet-2011)

 

 

 

 Caractéristiques

 Évaluations

 Mini-sondage

 Commentaire

Statut : Commentaire
Version : 1 | Dernière modif : 2011/12/04 23:46:08 GMT+0200

Dottie travaille désormais pour un privé dans les environs de Los Angeles. Un soir, alors qu’elle revenait de filature, elle heurte une jeune femme au dos lacéré par des coups de fouet. Au loin, un gros bonhomme apparaît dans ses phares, puis prend la fuite discrètement. La femme en question – qui mourra des suites de ses blessures – n’est autre que Grace Mac Guffin, actrice préférée d’Alfred Hitchcock dont la silhouette ressemblait étrangement à l’homme qu’elle avait vu lors de cette nuit fatale. Dottie introduit la troupe de comédiens pour mener l’enquête.
Notre pin-up préférée revient après une longue absence de six ans. Dans un format nouveau puisqu’il s’agit d’un album complet et non, comme il en était coutume, d’un triptyque. Après des aventures au Vietnam, en Russie et dans le monde des casinos de Las Vegas, Pour les besoins de son enquête, Dottie est cette fois à Los Angeles, dans le monde du cinéma, où elle côtoie un grand cinéaste, Alfred Hitchcock.
Quand une pin-up affronte un maître du suspense, qu’est-ce que cela donne ? Une BD absolument savoureuse qui mêle humour – Hitchcock est cabot à souhait, et les auteurs utilisent jusqu’au nom de l’actrice pour faire des jeux de mots –, du frisson, évidemment, et une enquête menée savamment mais sûrement par notre Dottie. Un mot encore sur les dessins de Berthet, reconnaissables entre mille, qui sont toujours aussi magnifiques et donnent du relief à tous les traits des personnages.
Le dossier Alfred H. mérite décidément qu’on s’y attarde.

 Plus / moins