Fermer

Merci de saisir vos codes d'accès...

  Se connecter
Pseudo
Mot de passe
  (Oublié votre pseudo ou mot de passe ?)

Si vous n'avez pas de codes d'accès, inscrivez-vous ! C'est gratuit et rapide.

S'inscrire

Edouard

La rançon (Christian Denayer-2011) La rançon (Christian Denayer-2011)

 

 

 

 Caractéristiques

 Évaluations

 Mini-sondage

 Commentaire

Statut : Commentaire
Version : 1 | Dernière modif : 2012/02/05 23:42:23 GMT+0200

Alors qu’il parcourt les mers sur son voilier, Shelton est prié de se rendre à Houston pour rencontrer un ex-camarade d’armée rencontré au Vietnam. Sa mission : retrouver sa fille, kidnappée dans le désert irakien, et la libérer en échange de vingt millions de dollars en diamants réclamés par les ravisseurs. Le futur mari de cette dernière accompagne Wayne en Irak pour essayer de la sauver du mieux qu'il peut.
Avec Wayne Shelton, on a généralement droit soit à un diptyque soit à une histoire en un seul tome. Ici, c’est juste un numéro. Cela a les défauts de ses qualités. Les 48 pages seront lues d’une traite grâce au scénario impeccable, à l’humour constamment présent – c’est quand même Van Hamme qui s’y colle - et aux dessins : beaucoup de beaux paysages et quelques cases de sensualité en introduction et conclusion de l’ouvrage.
Cependant, sur 48 pages, le lecteur n’a pas le temps d’avoir peur, de trembler pour son héros. Wayne Shelton réussira, c’est évident, et retrouvera Honesty. Tout est d’ailleurs trop facile pour Shelton qui connaît déjà la région qu’il affronte. Pas de temps mort, pas (trop) de difficultés qui le feraient gamberge, hésiter ou tâtonner. C’est dommage car on aimerait nous aussi être mis à rude épreuve et connaître, comme Shelton un ou deux coups du sort. Cela ne sera pas pour cette fois-ci.
Un très bon cru, néanmoins, que cette BD pour toute génération.

 Plus / moins