Fermer

Merci de saisir vos codes d'accès...

  Se connecter
Pseudo
Mot de passe
  (Oublié votre pseudo ou mot de passe ?)

Si vous n'avez pas de codes d'accès, inscrivez-vous ! C'est gratuit et rapide.

S'inscrire

Edouard

La sentence des Walkyries (Giulio De Vita-2012) La sentence des Walkyries (Giulio De Vita-2012)

 

 

 

 Caractéristiques

 Évaluations

 Mini-sondage

 Commentaire

Statut : Commentaire
Version : 1 | Dernière modif : 2012/03/25 23:51:16 GMT+0200

Kriss de Valnor est toujours l’otage des Walkyries et de leur reine Freyja qui doit décider de son sort : soit le Walhalla, le paradis des braves, soit l’errance de son âme parmi les communs des mortels. Pour se sauver, elle raconte donc sa vie, la vie de l’avant Thorgal, partie de son existence que ne connaît pas Freyja. Il semble que tout tourne encore autour de Welgrund, son village natal qui l’a marquée à jamais et pour lequel elle voue une haine aussi tenace que féroce.
Ce personnage dérivé de la série Thorgal avait déjà dans la série mère une épaisseur importante. Cette épaisseur se confirme et on espère qu’elle se prolongera. Qui sait si le mot fin à la dernière page de l’ouvrage ne fermera pas définitivement pas les portes de ce monde consacré à Kriss de Valnor ? Car après tout, le présent est rattrapé, le passé est expliqué, ne reste que le futur et pourquoi pas d’autres rencontres avec Thorgal ou des membres de sa famille…
Le lecteur l’espère car si Kriss de Valnor provoque toujours de la terreur par son côté implacable, elle est aussi sur de nombreux points très attachante. On se surprend en effet à être avec elle dans de nombreuses situations. Son comportement peut finalement s’expliquer dans ce monde de barbares sans foi ni loi où elle a fait sa place.

 Plus / moins