Fermer

Merci de saisir vos codes d'accès...

  Se connecter
Pseudo
Mot de passe
  (Oublié votre pseudo ou mot de passe ?)

Si vous n'avez pas de codes d'accès, inscrivez-vous ! C'est gratuit et rapide.

S'inscrire

Edouard

La Table d'Emeraude (Mor-2012) La Table d'Emeraude (Mor-2012)

 

 

 

 Caractéristiques

 Évaluations

 Mini-sondage

 Commentaire

Statut : Commentaire
Version : 1 | Dernière modif : 2012/06/03 22:07:28 GMT+0200

1661 – France. Les complots se multiplient dans la France de Louis XIV. Le roi voit ses proches disparaître les uns après les autres. Un charlatan et son fils lui proposent, pour se défendre de ses adversaires, de lui construire un guerrier mi-humain mi-mécanique, donc quasiment invincible. Intéressé mais méfiant, le Roi ne leur laisse finalement pas d’autre choix que de réussir dans leur entreprise.
Sandawe est un nouvel éditeur dans le monde de la bande dessinée. Un éditeur assez particulier puisque ses publications sont choisies par ses internautes. Le site internet Sandawe.com propose en effet plusieurs histoires à ses lecteurs, mais ceux-ci choisissent finalement de le financer pour qu’ils soient publiés sur support papier. Un moyen original qui laisse donc malheureusement certaines aventures sur le carreau. Force est de constater que Le Chevalier mécanique méritait de sortir du seul cadre des ordinateurs.
En effet, cette histoire qui se déroule dans la France du XVIIème siècle est captivante de bout en bout. Historiquement d’abord tout est extrêmement précis et fait pour une fois la part belle au personnage de Louis XIV, souvent mis de côté dans les ouvrages qui lui sont contemporains. Ici, il est très actif et a un rôle intéressant. Comme la plupart des protagonistes d’ailleurs, qui ne sont en aucune façon des faire-valoir mais qui ont leur personnalité propre.
Ensuite ce premier tome est une réussite car il part dans plusieurs directions de manière très posée, et aussi très lente et on peut parfois se poser la question de qui sera le véritable héros de cette BD : le père ? Le fils ? Le Roi ? Le Chevalier ? Les conspirateurs ? Le Masque ?
Enfin les dessins sont magnifiques et sans fausse note. Des châteaux, Paris, Versailles, La Bastille, l’Hôtel de Ville, rien n’est oublié. C’est un véritable documentaire, et en lisant le Chevalier Mécanique, on revient des années en arrière, on en oublie notre quotidien.
Merci aux lecteurs de Sandawe d’avoir bien voulu sauver le soldat Ryan, euh le Chevalier Mécanique… On attendra la suite avec impatience.

 Plus / moins