Fermer

Merci de saisir vos codes d'accès...

  Se connecter
Pseudo
Mot de passe
  (Oublié votre pseudo ou mot de passe ?)

Si vous n'avez pas de codes d'accès, inscrivez-vous ! C'est gratuit et rapide.

S'inscrire

Edouard

Léna (Virginie Deloffre-2011) Léna (Virginie Deloffre-2011)

 

 

 

 Caractéristiques

 Évaluations

 Mini-sondage

 Commentaire

Statut : Commentaire
Version : 1 | Dernière modif : 2012/08/19 22:01:46 GMT+0200

Léna est Russe d’origine sibérienne. Elle écrit souvent à son oncle et à sa tante d’adoption qui l’ont recueillie quand elle n’était encore qu’une petite fille. Dans ses lettres, elle se plaint de l’absence de son mari, Vassili, pilote dans une base à Moscou, et qui ne revient que quelques jours par mois. Un jour, en rentrant chez lui pour une permission, il lui apprend une fantastique nouvelle : il ira dans l’espace. Léna ne sait comment réagir. Doit-elle se réjouir ?
Une grosse surprise que ce livre qui partait façon Choderlos de Laclos, sans liaison dangereuse toutefois, pour une version moderne avec effusion de larmes d’une femme plaintive à qui répondaient une femme naïve (car ?) membre du Parti, et un homme courageux mais soumis à cette dernière. Et puis, tout à coup, si on s’était malgré tout accroché à ces échanges épistolaires – la première partie peut en effet paraître poussive -, le roman prend ensuite une toute autre trajectoire et nous fait revivre la conquête de l’Espace au temps de la Guerre Froide au travers des plus grands héros de l’Histoire russe.
Dans ces deux parties, Léna qui prenait de la place, devient ensuite effacée, même si elle continue à se battre pour son couple, tandis que son mari, effacé car absent, devient un personnage essentiel. Pour le lecteur comme pour son entourage, voisinage compris.
Humour, action, aventure, tout y est savamment dosé. On entre dans la Russie profonde, dont le système est ici sur le point de s’effondrer, et ses secrets les mieux gardés. Et, comme Vassili en partance pour l’Espace, on n’en sort pas indemne…
A découvrir. Plaisir non immédiat mais garanti.

 Plus / moins